martine part en Angleterre PEAS

Je longe la voie du tram. Et me rapproche du centre ville. Quelques personnes sont regroupées devant les job-center (Anpe).

Il y a autant de pubs ici que de brasseries à Paris.

Comme partout, plus le flux de piétons se densifie, plus je me rapproche de l’hyper-centre.

La cathédrale ! l’une des cathédrales, la grande, l’anglicane.

Le bâtiment est surprenant, d’un côté l’église traditionnelle si l’on peut dire, avec le clocher. A l’autre bout, en pendant au clocher, une tour large et moderne sans doute construite dans les années 60 est raccrochée au vieux bâtis. C’est par là qu’on entre dans l’édifice. Surprise de ce raccrochement bizarre, j’en déduis qu’une partie de la cathédrale a été démolie pendant la guerre .

Une fois entrée, un monsieur d’un certain âge se rapproche de moi pour me donner une documentation et me renseigner si je le désire.

Non cette tour n’ a pas été construite pour réparer des dommages de guerre, cette tour est en fait un puits de lumière destiné à pallier à l’obscurité régnant dans la cathédrale.

La nef de la partie ancienne dont les premières pierres ont été posées au 13 ème siècle est longue et étroite.

Le plafond est en bois et la nef est à prendre au sens littéral du terme. Ce plafond a vraiment la forme d’ un fond de bateau à l’envers.

Etonnant de voir que finalement une charpente peut avoir la forme d’une coque de bateau. Quel que soit le cas, on est toujours entrain de naviguer quelque part !

C’est vrai que l’unique lumière entrant dans la nef est celle des vitraux du fond de l’abside.

C’est en faisant le tour du bâtiment, latéralement à cette grande tour-puits de lumière, que l’on trouve une grande chapelle perpendiculaire au transept, comme un  raccrochement à la maison-mère.

Le moderne prend trop de place, c’est un peu disproportionné.

Si la partie ancienne est sombre et étroite, elle a un charme certain.

C’est l’intimité d’un peuple que l’on perçoit ici, une odeur de terroir en voyant se côtoyer des symboles religieux à la fois chrétiens et païens. L’image féminine y est très forte.

La partie ancienne est d’autant plus chaleureuse avec ses vitraux naïfs et multicolores que la chapelle moderne est une chapelle militaire qui arbore ses drapeaux et fanions, sans compter les armes accrochées au mur, dans le décor austère d’ une froide lumière de jour. Les chaises, les bancs sont dédiés à des personnes précises on y affiche leur nom et leur grade. C’est vraiment très raide, très militaire !

Les pubs sont tous très chaleureux. Nous mangeons un dimanche midi dans un pub les incroyables « peas » anglais un peu amers et d’un vert intense. Je ne peux éviter de penser qu’il faudrait que nous leur envoyions des semences de nos petit- pois. C’est inouï d’en être encore là à manger ces grosses billes farineuses.

Les frites sont incontournables. Ils sont un peu fâchés avec les légumes.

Pour le reste, accompagné des bières locales nombreuses et délicieuses, tout va bien.

Un couple de personnes âgées vient d’entrer. Tous deux s’appuient sur leur canne. La dame porte un ciré rouge avec son chapeau rouge assorti et la canne téléscopique est rouge avec des petites fleurs bleues, c’est trop mignon.

De jeunes adultes arrivent, accompagnant des handicapés mentaux du même âge qu’eux dont le bonheur est parfait. Je me réjouis de les voir si heureux de pouvoir se choisir ce qu’ils aiment.

Les frites, les hamburgers, les mayonnaises, les ketchups, les cocas…Pur délire d’anti-diététique réjouie et jouissive.

C’est la sortie dominicale, d’ailleurs beaucoup de pubs proposent des repas de dimanche complets et traditionnels pour quelques euros du genre « black pudding (boudin noir) and mushy peas (purée de pois verts grossièrement écrasée) » ou « rôti de bœuf en sauce et yorkshire pudding » ou aussi « kidney pie (tourte aux rognons)» ou le plat préféré de Claude, celui où il prend le moins de risques, les  « fish and chips ».

Lors de notre premier voyage il y a 20 ans, nous mangions dans une pension de famille réputée pour la qualité de sa cuisine. C’était de la dinde bouillie sauce groseille, du gigot d’agneau bouilli sauce à la menthe ou des beefsteaks bouillis toujours accompagnés de yorkshire pudding et des horribles « peas ».

A côté de ça, le fish and chips est un don de Dieu.

Heureusement que la bière est bonne !

« Anciens sujets Nouveaux sujets »

Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 137 articles | blog Gratuit | Abus?